578 views

Comment parler d’un problème avec son conjoint

Comment parler d’un problème avec son conjoint

Quand vous et votre conjoint discutez d’un problème, êtes-vous souvent plus contrariés à la fin de la conversation qu’au début ? Si c’est le cas, vous pouvez améliorer les choses. Mais pour commencer, il y a un certain nombre de choses à savoir sur ce qui différencie les modes de communication des hommes et des femmes *.
CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR
Un mari réfléchit à la manière de résoudre un problème alors qu’une femme réfléchit à la manière d’en parler

En général, les femmes préfèrent parler d’un problème avant d’entendre parler de solution. En fait, parfois, parler est la solution.
« Je me sens mieux une fois que j’ai exprimé mes sentiments et que je sais que mon mari me comprend. En principe dans les minutes qui suivent notre conversation, je vais beaucoup mieux » (Sirppa *).

« Je ne peux pas passer à autre chose tant que je n’ai pas pu expliquer à mon mari ce que je ressens exactement. En parler me permet ensuite de tourner la page » (Ae-Jin).

« C’est comme une enquête. Tout en parlant, je décortique le problème et j’essaie d’aller à sa racine » (Lurdes).

Les hommes ont tendance à vouloir trouver des solutions. C’est compréhensible : quand il résout des problèmes, un homme se sent utile. Proposer des solutions, c’est sa façon de montrer à sa femme qu’elle peut compter sur lui. Un mari est donc déconcerté quand ses solutions ne sont pas retenues. « Je ne comprends pas pourquoi tu parles d’un problème si tu ne veux pas de solution ! » dit Kirk.
Mais le livre Les couples heureux ont leurs secrets déclare : « La compréhension doit précéder le conseil. L’autre doit savoir que vous comprenez et sympathisez pleinement avec son dilemme avant de proposer une solution. La plupart du temps, on ne vous la demande d’ailleurs pas — on a simplement besoin d’une oreille amie *. »
 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE
Pour le mari : Prenez l’habitude d’écouter en essayant de comprendre ce que ressent votre femme. Tomás déclare : « Parfois, après avoir écouté ma femme, je me dis : “Ça n’a servi à rien.” Mais souvent, la seule chose dont elle a besoin, c’est d’une oreille attentive. » Stephen partage le même avis : « Je préfère laisser ma femme s’exprimer sans l’interrompre, confie-t-il. La plupart du temps, quand elle a terminé, elle me dit qu’elle se sent beaucoup mieux. »
Essayez ceci : La prochaine fois que vous parlerez d’un problème avec votre femme, retenez-vous de lui donner un conseil alors que ce n’est pas ce qu’elle souhaite. Regardez-la dans les yeux et écoutez-la attentivement. Acquiescez d’un signe de la tête. Répétez l’essentiel de ce qu’elle a dit pour montrer que vous comprenez. « Parfois, ma femme a seulement besoin de savoir que je la comprends et que je la soutiens », dit Charles. (Principe biblique : Jacques 1:19.)
Pour la femme : Dites à votre mari ce que vous attendez de lui. « On pourrait s’attendre à ce que notre conjoint sache exactement ce qu’on attend de lui, dit Eleni, mais parfois on doit être plus clair. » Ynez, quant à elle, propose cette façon de faire : « Il m’arrive de dire : “Quelque chose me contrarie, et je voudrais que tu m’écoutes jusqu’au bout. Je n’ai pas besoin que tu règles le problème ; j’aimerais seulement que tu comprennes ce que je ressens.” »
Essayez ceci : Si votre mari propose trop vite des solutions, n’en concluez pas qu’il est indifférent. Il essaie probablement de vous soulager. « Au lieu de me mettre en colère, avoue Ester, je m’efforce de me dire que mon mari se soucie de moi et veut m’écouter mais qu’il veut aussi tout simplement m’aider. » (Principe biblique : Romains 12:10.)
Pour les deux : Nous avons tendance à traiter les autres de la façon dont nous voulons être traités. Cependant, pour maintenir une bonne communication, vous devez tenir compte de la façon dont votre conjoint aimerait être traité (1 Corinthiens 10:24). C’est l’avis de Miguel, qui dit : « Si vous êtes un homme, soyez disposé à écouter. Si vous êtes une femme, soyez disposée à écouter des solutions de temps en temps. Quand les deux conjoints sont prêts à faire des concessions, ils en retirent tous les deux des bienfaits. » (Principe biblique : 1 Pierre 3:8.)

Comments

comments

Related posts

Leave a Comment